La Légion d'honneur

112,80 €

Légion d’honneur. Pour beaucoup de nos compatriotes ce nom se résume, à juste titre, à la plus haute décoration nationale. Ils oublient bien vite que derrière la croix et le ruban écarlate se cache une vénérable institution dont la puissante devise, Honneur et Patrie, accompagne la France depuis plus de deux siècles. Pour la première fois, cet ouvrage se propose de faire découvrir, ou redécouvrir, outre une histoire passionnante et tumultueuse, l’ensemble du patrimoine de l’ordre national de la Légion d’honneur.


block Out Of Stock
Quantité

Alain BEAUNY

Architecte DPLG, Alain Beauny réside actuellement à Cramant, dans la Marne, où il a réalisé de nombreux bâtiments privés et publics, en milieu rural. En charge des services techniques, il a contribué à la valorisation du patrimoine immobilier de l’université de Reims Champagne-Ardenne de 2003 à 2007, et de l’ordre de la Légion d’honneur, de 2007 à 2018. Il a collaboré à l’ouvrage paru en 2016, La Mémoire des lieux, relatant les récentes campagnes de restauration du palais de la Légion d’honneur.

David BORDES

Photographe spécialisé dans le patrimoine et l’architecture, David Bordes collabore régulièrement avec le Centre des monuments nationaux, la Fondation Yves Klein et Alain Ducasse. Il réalise par ailleurs, depuis plus de dix ans, un travail personnel sur les objets chargés d’histoire et les lieux qui les abritent. Il est l’auteur des campagnes photographiques de nombreux ouvrages tels que La Villa des Oliviers (2016), L’Hôtel de Besenval (2017), L’Ambassade de France à Ottawa (2018), La Maison Igoumnov (2019) et L’Ambassade de France à New Delhi (2019).

Anne DE CHEFDEBIEN

Conservateur du musée de la Légion d’honneur, Anne de Chefdebien a été en charge de sa rénovation de 2001 à 2006. Commissaire de nombreuses expositions spécialisées, dont « La Berline de Napoléon, le mystère du butin de Waterloo », elle a dirigé plusieurs publications dont De Gaulle et le Mérite, création d’un ordre républicain (2013), ou encore Une certaine idée de la France… et du monde, Charles de Gaulle à travers ses décorations (2019).

Tom DUTHEIL

Conservateur adjoint au musée de la Légion d’honneur, Tom Dutheil a participé aux ouvrages De Gaulle et le Mérite, création d’un ordre républicain (2013), Insignes de la gloire. Les distinctions honorifiques du maréchal Foch (2017) et codirigé Une certaine idée de la France… et du monde, Charles de Gaulle à travers ses décorations (2019).

Béatrice GAILLARD

Béatrice Gaillard est docteur en histoire de l’art. Chercheur associé au laboratoire de l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles (le Léav), ses recherches portent sur l’histoire de l’architecture et de la construction au XVIII e siècle. Elle a consacré sa thèse de doctorat aux Franque, famille d’architectes originaire du sud-est de la France dont l’un des membres, François, qui a beaucoup travaillé pour l’ordre des bénédictins de Saint-Maur, est intervenu à l’abbaye de Saint-Denis lors de l’aménagement de l’entrée de la cour d’honneur.

Valérie GOEDERT

Après des études en histoire médiévale et en archéologie, Valérie Goedert a collaboré avec le musée de Metz et a assuré le commissariat de deux expositions. Travaillant dans les services patrimoniaux du ministère de la Culture depuis 2001, elle est actuellement responsable du service de la documentation du musée national de la Renaissance. Chargée de la collection de ferronnerie, elle participe aux recherches sur le château d’Écouen. Elle a publié un article sur la serrurerie Renaissance de ce monument, paru dans Le Temps des collections en 2017.

Dominique HENNERESSE

Diplômé de Sciences politiques et MBA HEC, Dominique Henneresse est un industriel passionné de phaléristique. Il est l’auteur de différents ouvrages de référence : Les Maisons d’éducation de la Légion d’honneur, Insignes, médailles et récompenses (2015), Insignes et tenues des aumôniers militaires français depuis 1852 (2011), et plus récemment Ordres et décorations du Saint-Siège (2020), publié par la secrétairerie d’État du Vatican. Il est secrétaire général de la Société des amis du musée de la Légion d’honneur.

François D’ORCIVAL

Membre de l’Institut (Académie des sciences morales et politiques), François d’Orcival est journaliste et historien. Directeur de l’hebdomadaire Valeurs actuelles de 1981 à 2002, il est aujourd’hui membre du comité éditorial du journal. Chroniqueur au Figaro magazine depuis 2005, il est également l’auteur de plusieurs ouvrages tels que Le Nouveau Roman de l’Élysée (2012), Histoires de l’Élysée (2017) et L’Élysée sous l’Occupation (2017). Il est chevalier de l’ordre de la Légion d’honneur, officier de l’ordre national du Mérite et chevalier des Palmes académiques.

Nicolas PERSONNE

Nicolas Personne est historien de l’art diplômé de troisième cycle de l’École du Louvre. Spécialisé dans l’étude des grandes demeures et des lieux de pouvoir, en particulier sous le Second Empire, il est l’auteur de plusieurs essais et ouvrages sur les châteaux de Fontainebleau, Compiègne et Malmaison notamment La Galerie de meuble du château de Fontainebleau (2009), Fontainebleau, la vraie demeure des rois (2015) et Jackie chez Joséphine, de Malmaison à la Maison-Blanche (2019).

Fiche technique

Date de parution
Décembre 2020
Langues
Français
Nombre de pages
640
Nombre d'illustrations
525
Reliure
Rigide Et Coffret Illustré
ISBN
979-10-90756-30-4
Poids
5,1 Kg

L’ordre de la Légion d’honneur est de toutes les distinctions françaises la plus haute et la plus vivante. Elle germa en 1802 dans la glaise des champs de bataille napoléoniens, pour honorer les services éminents rendus à la Nation par des civils comme par des militaires. En deux siècles, elle a fleuri un million de boutonnières et soixante-dix blasons de villes héroïques. Le meilleur du peuple français, le plus illustre des pays étrangers, porte sur le côté gauche de sa poitrine, contre son cœur, cette goutte d’écarlate tombée du drapeau tricolore.

En tant que Président de la République, j’ai l’honneur d’être le grand maître de cet ordre riche de sa grandeur passée, présente et à venir, riche aussi d’un patrimoine exceptionnel, qui reflète la noblesse de son lignage. À l’ombre de clochers gothiques, dans des forêts qui retentissent encore des cavalcades des rois, ses bâtiments raniment le souvenir des décorations de jadis, l’ordre de Saint-Michel, du Saint-Esprit ou de Saint-Louis, et s’inscrivent dans le temps long de l’histoire de France.

La grande chancellerie de la Légion d’honneur est propriétaire du château d’Écouen, qui, après de multiples métamorphoses, fut finalement mis à la disposition du ministère de la Culture pour devenir le musée national de la Renaissance en 1977. Elle possède aussi la maison des Loges, au cœur de la forêt de Saint-Germain-en-Laye, sur l’emplacement d’un ancien château de Robert le Pieux et d’un couvent bâti par Anne d’Autriche, ainsi que l’abbaye royale de Saint-Denis, chef-d’œuvre de la fin du XVIII e siècle dessiné par Robert de Cotte.

Le palais de la Légion d’honneur, ancien hôtel de Salm, présente lui deux visages. Il déploie le long de la Seine la douceur d’une rotonde et d’une terrasse à balustrade, et sur la façade opposée, derrière une porte en arc de triomphe qui donne sur la rue de Lille, la rigueur altière d’une double colonnade à l’antique. L’implantation du palais en plein cœur de la capitale, face au Louvre, entre l’Assemblée nationale et le musée d’Orsay, illustre la centralité de la Légion d’honneur dans la République française et dans notre société contemporaine.

La beauté de ces murs est renforcée par la valeur de ce dont ils sont l’écrin. Les bâtiments des Loges et de Saint-Denis accueillent les maisons d’éducation de la Légion d’honneur, un collège et un lycée d’excellence fondés par Napoléon pour des jeunes filles dont les parents, grands-parents ou arrière-grands-parents ont été décorés. Loin de n’être qu’un conservatoire, ce patrimoine architectural est un vivier, où éclot le goût républicain de l’effort, du dépassement de soi et de l’ouverture.

Le palais de la Légion d’honneur a ouvert en 1925, à l’instigation de son grand chancelier d’alors, le général Dubail, un musée consacré aux ordres de la chevalerie et du mérite. Les murs des anciennes écuries abritent désormais le flamboiement de pierreries des plus belles décorations du monde. Mais ses trésors les plus précieux ne sont sans doute pas ceux qui scintillent le plus. Plus émouvantes encore sont les baguettes du petit tambour d’Arcole, André Estienne, qui à seize ans traversa un fleuve à la nage pour aller sonner la charge sur l’autre rive et semer la panique chez l’ennemi, ou encore les feuillets de cahier d’écolier sur lesquels, le 30 mai 1943, depuis la banlieue de Londres, Joseph Kessel et Maurice Druon inscrivirent à l’encre bleue les premières paroles du Chant des Partisans. À travers ces lieux, ces œuvres et ces objets, on lit comme à livre ouvert la geste de notre Nation dont elle se fait elle-même l’aède par les destins qu’elle élève au rang d’exemples et les valeurs qu’elle hisse au sommet.

Parmi les portraits des décorés illustres, au milieu de ces rubans que leurs doigts ont touchés, de ces émaux que leur peau a tiédis, plane quelque chose de leurs désirs et de leurs rêves, que les visiteurs ressentent imperceptiblement. Quelque chose de communicatif, car je crois la grandeur contagieuse. C’est pourquoi l’on referme cet ouvrage avec un peu de ce souffle de l’honneur et de l’émulation qui, traversant ses pages, nous gagne le cœur.

M. Emmanuel Macron
Président de la République
Grand maître de l’ordre national de la Légion d’honneur

• L’HONNEUR DE LA FRANCE

par François d’Orcival,membre de l’Institut


• LE PALAIS ET LE MUSÉE DE LA LÉGION D’HONNEUR

Un palais, une Nation 
par Nicolas Personne 

Le musée de la Légion d’honneur et des ordres de chevalerie 
par Anne de Chefdebien et Tom Dutheil


• LES MAISONS D’ÉDUCATION DE LA LÉGION D’HONNEUR

Histoire et vie dans les maisons d’éducation 
par Dominique Henneresse 

La maison d’éducation d’Écouen 
par Valérie Goedert 

La maison d’éducation de Saint-Denis 
par Béatrice Gaillard 

La maison d’éducation des Loges 
par Alain Beauny


• ANNEXES

Liste des grands chanceliers 
Notes 
Bibliographie 
Biographies 
Remerciements 
Crédits photographiques